La France de demain vue par les jeunes d'aujourd'hui

Résumé : En 1992, pour la première fois, on a demandé à plus de dix mille lycéens leurs avis sur l'aménagement du territoire et leur vision de la France en 2015. Pendant des semaines, dans 424 classes de première des lycées de France métropolitaine et des départements et territoires d'Outre-Mer, élèves et enseignants de première se sont passionnés pour ces thèmes, ont interviewé notables et responsables, parcourant les services techniques de l'Etat et des collectivités locales, fouillant les centres de documentation. 11s se sont familiarisés avec des cartes de l'Europe et de leur région, piochant dans les dossiers statistiques, débattant du sens de cette documentation accumulée. Surtout, ils ont rêvé ensemble leur avenir et leur désir de vivre leur vie de demain, là où ils sont aujourd'hui ou ailleurs, leur désir de partir ou leur crainte de devoir partir. Ils se sont posé, en adultes, des problèmes généralement réservés aux spécialistes. Ils sont sortis de leur statut de lycéens pour se projeter dans leur rôle futur d'organisateurs de leur territoire. Derrière le projet, la démarche et les dossiers réalisés, il faut garder en mémoire les centaines de petits groupes qui ont travaillé ensemble, écrivant à la main trois pages sur la démographie de leur région ou ses problèmes de pollution, soigneusement recopiées par celui qui a la plus belle plume ou dactylographiées par un élève qui suit un cours d'informatique, parfois même dans une autre classe Bien sûr, les élèves n'étaient pas seuls : leurs professeurs d'histoire-géographie ont joué un rôle dans cette aventure, différemment d'une classe à l'autre, d'une personnalité à l'autre. Certains ont laissé leurs classes très autonomes, leur permettant toute liberté de ton et de forme ; d'autres ont directement contribué à la dynamique de la démarche ; certains même ont repris le travail pour lui donner une forme finie, plus professionnelle. Dans tous les cas, leur rôle essentiel ne doit pas être oublié. Des assemblées régionales des classes sélectionnées eurent lieu, dans lesquelles les élèves votaient pour désigner, sans intervention des adultes, la classe lauréate qui représenterait la région au niveau national... Les votes étaient d'une stratégie subtile, portant tantôt sur le dossier le plus apprécié, tantôt, à l'inverse, sur un dossier plus léger ou sur un lacée d'une petite ville, pour empêcher un grand lycée de la capitale régionale de gagner le concours. Car, s'il était question de représentation, il est apparu partout important de dire non à l'organisation hiérarchique et parfois arrogante du centralisme régional ou national. On vit même des lycéens donner leurs voix à un lycée qu'on pensait battu d'office pour augmenter leurs propres chances... La finale eut lieu dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, récemment médiatisé avec le grand oral du président de la République sur l'Union européenne. Les usagers d'un jour se groupèrent par classes pour soutenir leurs camarades qui défendaient leurs couleurs à la tribune. L'ambiance, contenue par Henri de Virieu, se situait entre celle d'un match de l'OM et la finale de Roland-Garros. L'ensemble des travaux forme une radioscopie de la société telle qu'elle est représentée par ces futurs responsables. Ils y expriment leurs craintes, leurs espérances et même, en quelque sorte, leurs oublis, volontaires ou non, qui en tout état de cause renvoient à nos propres silences. C'est cela que nous avons tenté de rassembler dans ce livre : le dit, le suggéré, l'oublié, l'espéré, le craint, le désiré... Le texte restera fragmentaire, bien sûr, car la matière est considérable et nous ne prétendons pas être exhaustifs dans la présentation des travaux réalisés. C'est de l'exemplarité de cette démarche et du travail accompli que nous voulons rendre compte. Au cours de ce voyage à l'intérieur de notre territoire, nous rencontrerons les caractéristiques des regards de cette génération lycéenne. Nous verrons où les jeunes se sentent chez eux, ce qui i leur paraît générateur de développement, leurs visions de l'économie, du pouvoir, leurs idées de l'égalité, l'importance du monde rural, les espérances pour leurs villes, leurs idées de "la" ville, leurs inquiétudes face à une société hiérarchisée..., l'attente plus égalitaire du monde, enfin. Nous tâcherons de faire parler les thèmes sur lesquels ils s'expriment peu : les banlieues, les immigrés, les départements..., en citant les bribes de textes livrés comme par mégarde à la méditation. La parole est celle qui nous est parvenue par les documents, soit utilisée sous forme de citations, soit, comme dans la deuxième partie, sélectionnée région par région pour dresser un portrait du présent et un projet d'avenir possible. Ce livre devrait se feuilleter comme un atlas de France continentale et d'Outre-Mer, un atlas dressé en partie à la main, souvent au crayon de couleur, un atlas de lycéens produit par des copistes imaginatifs. Libres restent notre analyse et notre commentaire. Tout au long de l'ouvrage, nous rencontrerons les valeurs et les utopies qui sous-tendent le? réflexions : comment le monde est rêvé, les désirs d'action, de solidarité, les liens avec le monde rural, la ville qui fait peur, le futur désiré... Point de scénario catastrophe dans ces travaux : la situation catastrophique, pour eux, c'est le plus souvent le maintien du présent. On est loin ici de l'information quotidienne, mais peut-être pas si loin que cela de la réalité : le foisonnement des propositions, voire des idées a priori farfelues - que nous citerons tout le long du livre - révèle, bien au-delà de la fougue avec laquelle la parole offerte a été saisie, une forte quête de sens et d'espoir.
Document type :
Reports
Complete list of metadatas

https://hal-lara.archives-ouvertes.fr/hal-02186001
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, July 17, 2019 - 8:43:13 AM
Last modification on : Thursday, July 18, 2019 - 1:20:44 AM

File

XX_CNE-LIPSOR_001385_1.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02186001, version 1

Collections

Citation

Jean Viard, Sonja Boué. La France de demain vue par les jeunes d'aujourd'hui. [Rapport de recherche] Centre national de l'entrepreneuriat(CNE); Délégation Interministérielle à l'Aménagement du Territoire et à l'Attractivité Régionale (DATAR). 2010, 163 p. ⟨hal-02186001⟩

Share

Metrics

Record views

5

Files downloads

9