Programme flux océaniques : fondements, objectifs, calendrier, moyens et organisation

Résumé : Depuis sa naissance, il y a trois milliards d'années, l'océan est devenu une composante unique et essentielle de notre environnement. L'équilibre écologique de la planète dépend très étroitement des interactions physiques, chimiques et biologiques entre la mer, l'atmosphère et la terre. Ces interactions complexes et multiples se déroulent sur des échelles d'espace et de temps incroyablement variables qui vont de la seconde au million d'années et du mètre carré à plusieurs fois la superficie de la France. C'est pourquoi nous connaissons encore mal le fonctionnement de cette gigantesque machinerie océanique, les taux de renouvellement de ses ressources minérales et nutritives ainsi que son rôle dans les équilibres climatiques. A ces variations naturelles se surimposent celles d'origine humaine. C'est ainsi que l'océan absorbe, chaque année, près de la moitié du gaz carbonique relâché dans l'atmosphère par les combustions industrielles. Le cycle d'un élément tel le plomb dans les eaux marines de tout l'hémisphère nord porte maintenant la marque de l'activité humaine.A une échelle plus fine, cette activité industrielle altère quotidiennement le milieu côtier vital pour l'économie mondiale puisque l'essentiel des ressources marines vivantes en est extrait. Il n'est pas actuellement possible d'établir des modèles prédictifs permettant d'estimer l'impact à grande échelle des rejets industriels et d'évaluer l'ampleur de la perturbation à laquelle sont soumis les cycles naturels des principaux éléments. Cette lacune tient principalement à notre méconnaissance de la partie marine des cycles biogéochimiques, puisque nous n'avons même pas encore déterminé les constantes de temps associées aux réactions chimiques et aux réponses biologiques dominantes. Il est donc nécessaire de développer une paramétrisation puis une modélisation des processus majeurs qui gouvernent les cycles biogéochimiques afin d'évaluer l'impact sur l'équilibre global de l'océan des perturbations, qu'elles soient d'origine climatiques ou anthropiques. Les récents développements de la géochimie marine, effectués notamment dans le cadre des programmes Geosecs (Geochemical Ocean Sections) et TTO (Transient Tracers in the Océan) ont montré que le cycle de nombreux éléments était directement couplé à celui du carbone, lui-même sous la dépendance étroite de la vie marine. Nous aurons la preuve d'une bonne compréhension de ces cycles biogéochimiques quand nous serons à même de simuler (modèles) les flux de matière entre les différents réservoirs constituant le système couplé océan- atmosphère-continent-sédiment et de prédire les modifications de ces flux en réponse aux perturbations naturelles ou anthropiques du milieu
Document type :
Reports
Complete list of metadatas

Cited literature [2 references]  Display  Hide  Download

https://hal-lara.archives-ouvertes.fr/hal-02103741
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, April 18, 2019 - 4:31:23 PM
Last modification on : Friday, April 19, 2019 - 1:21:32 AM

File

CNRS-PFO_4.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02103741, version 1

Collections

Citation

- Programme Flux Océaniques. Programme flux océaniques : fondements, objectifs, calendrier, moyens et organisation. [Rapport de recherche] CNRS. 1989. ⟨hal-02103741⟩

Share

Metrics

Record views

17

Files downloads

5