Troubles des conduites chez l'enfant et l'adolescent - LARA - Libre accès aux rapports scientifiques et techniques Accéder directement au contenu
Rapport (Rapport De Recherche) Année : 2005

Troubles des conduites chez l'enfant et l'adolescent

Résumé

Les classifications internationales (DSM-IV et CIM-10) définissent les différentscritères diagnostiques du trouble des conduites : agressions, brutalités,destructions de biens matériels, vols, fraudes, violations de règles. Ceuxcirecouvrent largement les items servant à répertorier les diverses conduitesdélinquantes. Si le trouble des conduites implique nécessairement la transgressiondes normes sociales établies, dans un espace socio-culturel donné,tout acte antisocial a contrario ne peut être attribué au seul trouble desconduites.Le concept de trouble, en santé mentale, renvoie à un ensemble de conditionsmorbides susceptibles de caractériser l’état de dysfonctionnement comportemental,relationnel et psychologique d’un individu en référence auxnormes attendues pour son âge. En ce sens, le trouble des conduites se définitavant tout par la répétition et la persistance de conduites au travers desquellessont bafoués les droits fondamentaux d’autrui et les règles sociales.Comme pour la majorité des troubles du comportement dits externalisés,l’expression clinique du trouble des conduites est fonction de l’âge du sujet.Pendant l’enfance, les manifestations du trouble des conduites se limitent leplus souvent au milieu familial et scolaire. Le trouble affecte le fonctionnementgénéral de l’enfant et peut être associé à de moindres capacitésd’apprentissage. À l’adolescence, il va s’étendre à tout l’environnementsocial et peut entraîner des conduites à risque, une sexualité non protégée,des grossesses précoces chez les filles, des abus de substances, voire une criminalité.Selon l’âge de survenue (avant ou après la dixième année), la symptomatologieet l’évolution du trouble diffèrent, avec un pronostic plus péjoratif etun risque élevé d’évolution vers une personnalité antisociale à l’âge adultelorsque l’apparition est précoce.Un trouble déficit de l’attention/hyperactivité ou un trouble oppositionnelavec provocation est souvent associé de façon comorbide au trouble des conduites.Ces deux troubles comorbides favorisent la persistance du trouble desconduites et accentuent sa sévérité. La question des liens entre ces troistroubles reste, cependant, posée : facteurs de risque, prédicteurs ou entitéscliniques des formes comorbides ? Le trouble des conduites peut égalementêtre associé à d’autres types de troubles mentaux : trouble anxieux, troublede l’humeur, trouble lié à la consommation abusive de substances psychoactivesou encore trouble des apprentissages. (...)
Fichier principal
Vignette du fichier
INSERM_2005_troubles_conduites.pdf (1.55 Mo) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-01570665 , version 1 (31-07-2017)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01570665 , version 1

Citer

Charles Cohen-Salmon, Sylvana Côté, Pierre Fourneret, Isabelle Gasquet, Antoine Guedeney, et al.. Troubles des conduites chez l'enfant et l'adolescent. [Rapport de recherche] Institut national de la santé et de la recherche médicale(INSERM). 2005, 428 p., tableaux, figures, bibliographie p. 322-326. ⟨hal-01570665⟩
1095 Consultations
27051 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More