Critères RSE intégrés à la rémunération des dirigeants : un nouvel élément de gouvernance pour les entreprises ? - Notes IPP Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2022

Critères RSE intégrés à la rémunération des dirigeants : un nouvel élément de gouvernance pour les entreprises ?

Abstract

Les entreprises des pays de l’OCDE au cours des deux dernières décennies ont de plus en plus tendance à intégrer dans la rémunération des dirigeants des critères de responsabilité sociale et environnementale (RSE), via un système d’incitation appelé « contrat RSE ». L’adoption de ces programmes, lorsqu’ils sont mis en œuvre dans des entreprises ayant un modèle de gouvernance partenarial (dans lequel les différentes parties prenantes sont associées à la gouvernance de l’entreprise), est associé à de meilleures performances sociales, environnementales et en matière de respect des droits de l’homme mais n’a pas d’association significative avec la performance financière. En revanche, dans le cas des entreprises ayant un modèle de gouvernance centré sur la création de valeur pour les actionnaires principalement, l’adoption de ces contrats RSE est liée négativement à leurs performances financières et est sans lien avec leurs performances extra-financières.
Fichier principal
Vignette du fichier
Note_IPP_85_RSE.pdf (1.05 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

halshs-04083394 , version 1 (02-05-2023)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-04083394 , version 1

Cite

Sandra Cavaco, Patricia Crifo, Aymeric Guidoux. Critères RSE intégrés à la rémunération des dirigeants : un nouvel élément de gouvernance pour les entreprises ?. 2022. ⟨halshs-04083394⟩
121 View
33 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More