Contribution des mythes organisationnels à la construction de sens dans les organisations - Institut de Recherche en Gestion Access content directly
Theses Year : 2023

Contribution of organizational myths to sensemaking in organizations

Contribution des mythes organisationnels à la construction de sens dans les organisations

Patrick Fleurentdidier
  • Function : Author
  • PersonId : 1339283

Abstract

This work is a contribution to a better understanding of sensemaking (Weick, 1995) by studying a particular construct, organizational myths. For Weick, sensemaking can be defined as a process by which individuals, or groups of individuals, elaborate, construct or fabricate sense and meaning to act in a particular context. In situations of doubt, or for which several interpretations are possible – described with the word equivocality –, individuals must find a meaning to enable them to (re)put themselves into action; they must agree if not on their interpretations of the situation, at least on their behavioural consequences. These agreements are made possible in particular by narration and stories, among which we identify organizational myths. Thanks to an ethnographic work of almost three years in two fields of study, Dimension 4 (a sporting goods brand) and the National Gendarmerie, we elaborate a dynamic relationship between organizational myths, individual myths and equivocality. We show that organizational myths can be considered as reserves of sense, some kind of guides for action if they resonate with individual myths. We also contribute to a better understanding of equivocality.
Le présent travail cherche à contribuer au sensemaking, ou construction de sens, (Weick, 1995) en étudiant un objet particulier, le mythe organisationnel. Pour Weick, la construction de sens peut être définie comme un processus par lequel les individus, ou groupes d’individus, élaborent, construisent ou fabriquent un sens pour agir dans un contexte particulier. Dans les situations de doute, ou pour lesquelles plusieurs interprétations sont possibles – on parlera d’équivocité -, les acteurs doivent réduire et surmonter cette équivocité pour leur permettre de se (re)mettre en action; ils doivent s’accorder si ce n’est sur leurs interprétations de la situation, à tout le moins sur leurs conséquences comportementales. Ces accords sont rendus possibles notamment par la narration et les récits. Parmi ces récits nous identifions les mythes organisationnels, peu étudiés dans le champ du sensemaking. Grâce à un travail de type ethnographique de près de trois ans dans deux terrains d’études, Dimension 4 (un équipementier sportif) et la Gendarmerie nationale, nous proposons une relation dynamique entre mythes organisationnels, mythes individuels et réduction de l’équivocité. Nous montrons que les mythes organisationnels peuvent être appréhendés comme des réserves de sens, des guides d’action pour les individus, s’ils entrent en résonance avec leurs mythes individuels. Nous définissons et caractérisons un processus dynamique de construction et de naturalisation des mythes organisationnels. Nous contribuons également à une meilleure compréhension des situations d’équivocité.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse PF FINALE.pdf (8.32 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-04408833 , version 1 (22-01-2024)
tel-04408833 , version 2 (19-03-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04408833 , version 1

Cite

Patrick Fleurentdidier. Contribution des mythes organisationnels à la construction de sens dans les organisations. Sciences de l'Homme et Société. Université Paris 12, 2023. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-04408833v1⟩

Collections

IRG RISC_THESE_HDR
46 View
24 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More