La France, toujours une exception démographique en Europe ? - INED - Institut National Etudes Démographiques Access content directly
Journal Articles Population et sociétés Year : 2024

La France, toujours une exception démographique en Europe ?

Abstract

En 2023, la fécondité a fortement baissé par rapport à 2022. Il en va de même de la mortalité, après trois années de forte hausse, tandis que le solde migratoire se maintient à un niveau haut. La France est en 2022 le pays de l’Union européenne avec la fécondité la plus élevée, et le reste probablement en 2023. Les évolutions futures sont incertaines, mais le solde migratoire élevé ferait plus que compenser la moindre fécondité si les deux se maintiennent au niveau de 2023 : à l’horizon 2070, la population continuerait de croître.
Fichier principal
Vignette du fichier
Solaz_etal_Pop&Soc_620-2024_fr.pdf (505.9 Ko) Télécharger le fichier
Figures_PopetSoc_620.xlsx (67.17 Ko) Télécharger le fichier
Pop&Soc_620-2024_annexe-en-ligne_fr.pdf (1.2 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Format : Other
Comment : Deposited annex
Format : Other
Comment : Deposited annex

Dates and versions

hal-04515794 , version 1 (21-03-2024)

Licence

Attribution - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Anne Solaz, Laurent Toulemon, Gilles Pison. La France, toujours une exception démographique en Europe ?. Population et sociétés, 2024, 620, pp.1-4. ⟨10.3917/popsoc.620.0001⟩. ⟨hal-04515794⟩

Relations

6 View
1 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More