Plouharnel (56), "Le Plasker". Parc d'Activités, un site mégalithique du Néolithique moyen - LARA - Libre accès aux rapports scientifiques et techniques Accéder directement au contenu
Rapport (Rapport De Recherche) Année : 2023

Plouharnel (56), "Le Plasker". Parc d'Activités, un site mégalithique du Néolithique moyen

Résumé

L’opération d’archéologie préventive sur le site du « Plasker » fait suite au projet d’extension du parc d’activités situé au nord de la commune de Plouharnel. La prescription portait sur une surface de 7 100 m², centrée sur des vestiges attribués au Néolithique ou à la Protohistoire : un hypothétique cairn, des structures empierrées et des blocs couchés. La fouille s’est déroulée du 26 octobre au 11 décembre 2020, avec une équipe de 6 personnes. Au terme de notre intervention, plusieurs occupations peuvent être distinguées. La plus ancienne, située au sud-ouest de l’emprise, se rapporte au Second Mésolithique et consiste en une construction de forme ovoïde, de 5,70 x 5,10 m, délimitée par un fossé, associé à trois trous de poteau. Cet hypothétique bâtiment est scellé par une architecture funéraire du tout début du Néolithique moyen qui consiste en un petit cairn circulaire de 3,30 m de diamètre, au caveau central quadrangulaire. En dépit d’une fouille fine, aucun élément n’a été collecté dans cette architecture. Plusieurs blocs massifs participent à matérialiser le contour de cette structure à vocation funéraire. Elle est, de plus, entourée de plusieurs empierrements indéterminés et de nombreux blocs couchés, dont la fonction reste difficile à appréhender (stèles basculées ? blocs volontairement disposés à plat ?). Neuf fosses contenant des dispositifs de calage de stèle, dont trois restent hypothétiques, se développent sur la partie est/nord-est de l’emprise. Ces structures mesurent généralement plus de 2 m de diamètre et possèdent de nombreux blocs de granite de modules importants, le plus souvent non rubéfiés (poids total de matériaux dépassant largement 100 kg). Leur disposition au sein du creusement laisse apparaître un espace vide central pour la stèle et fait état de systèmes de butée et de blocage spécifique. L’approche photogrammétrique développée autour de ces aménagements a livré, ici, des résultats très intéressants, permettant d’aborder jusqu’au sens de levage de la stèle. Si toutes ces structures sont datées du Néolithique moyen, au moins deux alignements, globalement nord/sud peuvent être individualisés. Les stèles ont aujourd’hui disparu et il demeure difficile d’en estimer les dimensions. Une vingtaine de foyers à pierres chauffées fonctionnent vraisemblablement sur le même laps de temps ; le lien semble d’ailleurs parfois étroit entre foyers et calages de stèle. Enfin, des structures isolées (fosse, trou de poteau) demeurent, au terme de l’étude, d’attribution chronologique indéterminée ou incertaine.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04321324 , version 1 (04-12-2023)

Licence

Copyright (Tous droits réservés)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04321324 , version 1

Citer

Audrey Blanchard, Aménaïs Choplin, Chloé Poirier-Coutansais, Paul Demouchère, Laurie Flottes, et al.. Plouharnel (56), "Le Plasker". Parc d'Activités, un site mégalithique du Néolithique moyen : Rapport Final d'Opération d'Archéologie Préventive. Archeodunum. 2023. ⟨hal-04321324⟩
23 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More