Norme NF EN 16450 : suivi des paramètres critiques dans la détermination de la concentration massique de particules dans l’air ambiant - Retour d’expérience - LARA - Libre accès aux rapports scientifiques et techniques Accéder directement au contenu
Rapport Année : 2018

Norme NF EN 16450 : suivi des paramètres critiques dans la détermination de la concentration massique de particules dans l’air ambiant - Retour d’expérience

Résumé

La norme NF EN 16450 « Air ambiant - Systèmes automatisés de mesurage (AMS) de la concentration de matière particulaire (PM10 ; PM2,5) » parue le 29 avril 2017 fixe les exigences techniques relatives aux AMS (Systèmes de Mesure Automatiques ou analyseurs automatiques). Ces exigences portent notamment sur le contrôle et l’étalonnage (e.g. fréquence, critère d’action associé…) des paramètres supposés être critiques (i.e. pouvant influencer la mesure de la concentration massique de particules) tels que l’humidité ou la température. Préalablement à sa parution, une consultation a été faite en parallèle auprès des fabricants ou distributeurs d’AMS ainsi qu’auprès des Associations Agréées pour la Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA), utilisatrices finales de ces systèmes afin d’identifier les matériels utilisés et de recenser les protocoles suivis à cet effet. Sur la base des retours traités ici, il apparait que les AMS respectent quasiment tous les critères d’exigence en termes de conception hormis : le contrôle de l’hygrométrie relative pour les TEOM-FDMS 8500 versions B et C (**) (i.e. pas de capteur d’humidité relative) ; la constance du débit volumétrique (débit nominal instantané) pour la jauge Bêta MP101M. Pour les AASQA ayant répondu, un écart supérieur de 1,5 L/min sur le débitmètre de référence par rapport à un débit nominal de 16,67 L/min entraine l’obligation de procéder à un étalonnage. En usage courant au sein des AASQA, l’ensemble des critères QA/QC listés lors de la consultation ne sont pas tous respectés, que ce soit en vérification ou en étalonnage. Les raisons principalement invoquées sont le manque de procédures ou de moyens adaptés. L’accessibilité de certains capteurs est également évoquée. Enfin, il y a une différence d’appréciation dans la criticité de certains paramètres donc de la nécessité de leur contrôle/étalonnage, qui en découle. Une claire identification des paramètres critiques par marque et type d’appareil apparaît donc nécessaire. Ainsi, des guides vont être proposés en ce sens. Dans un premier temps, via un guide méthodologique spécifique pour le respect des exigences QA/QC de la norme NF EN 16450 (échéance 2018), basé sur le retour d’expérience synthétisé dans cette note ainsi que sur les résultats relatifs aux tests LCSQA (en cours) sur les débitmètres utilisés par les AASQA pour les différents AMS. Dans un second temps, par une déclinaison de ce guide spécifique dans l’ensemble des guides méthodologiques respectifs à chaque AMS.
Fichier principal
Vignette du fichier
lcsqa2016-rex_concentration_massique_particules-en_16450.pdf (874.67 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

hal-04291557 , version 1 (17-11-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04291557 , version 1

Citer

Robin Aujay-Plouzeau, Sabine Crunaire, François Mathe. Norme NF EN 16450 : suivi des paramètres critiques dans la détermination de la concentration massique de particules dans l’air ambiant - Retour d’expérience. Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air (LCSQA). 2018. ⟨hal-04291557⟩
15 Consultations
12 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More