Comment vivrons-nous demain ?

Résumé : Les trois décennies qui ont suivi la seconde guerre mondiale ont été marquées par des changements profonds dans les modes de vie des Français, conséquences et conditions permissives de l'expansion rapide de la production et de la consommation de masse. La dynamique de ces changements s'est rompue au cours des années 1970 avec la crise économique mondiale, le ralentissement de la croissance et la montée du chômage ; des signes annonciateurs de cette cassure se manifestaient du reste dès la fin des années 1960. Dans l'évolution des modes de vie depuis une quinzaine d'années, des inflexions et des ruptures précises sont donc décelables par rapport aux tendances des années 1950 et 1960. Certaines représentent des adaptations transitoires à une situation de crise longue. D'autres sont significatives de tendances durables susceptibles de devenir prédominantes d'ici à la fin du siècle. Comment s'agenceront entre elles ces diverses tendances ? Comment agir sur elles pour dessiner de nouveaux équilibres des modes de vie en rapport avec les conditions nouvelles de la vie économique, sociale et culturelle que les mutations actuelles nous préparent pour la fin de ce siècle ? C'est pour tenter d'apporter un peu de lumière sur ces grandes questions que le groupe de prospective "Changements des modes de vie" a été constitué au début de l'été 1982 au Commissariat Général du Plan. Il s'agissait de mener une réflexion orientée vers le long terme, plus générale que les réflexions de chaque secteur ministériel, et centrée sur la vie quotidienne des gens, des familles et des groupes sociaux de façon à mettre en lumière des relations et des cohérences que les réflexions sectorielles ne permettent pas d'apercevoir. Le groupe de travail n'a pas cherché à se mettre d'accord sur une définition rigoureuse d'une notion aussi vaste que celle de "mode de vie". De fait, il n'existe qu'un nombre limité d'éléments communs aux façons de vivre des différents groupes qui composent une société à un moment donné de son évolution. La notion de mode de vie est en outre multidimensionnelle : le mode de vie ne peut être décrit qu'à travers un ensemble de composantes complémentaires et cohérentes qu'évoquent les thèmes successifs retenus par le groupe mais qui auraient pu être choisies différemment : travail et vie quotidienne ; utilisation sociale du temps dans le travail et dans les autres activités ; utilisation du revenu, consommations marchandes et non marchandes ; structure de la famille et du couple ; localisation et organisation du logement, environnement de la vie quotidienne ; sociabilité, vie locale, mode de recours aux institutions prestataires de services collectifs. Enfin, les modes de vie et les comportements qui s'y rattachent ne peuvent pas être compris en dehors des systèmes de valeurs, d'attitudes et de représentations partagées par l'ensemble de la population ou propres à chaque groupe social : un mode de vie est de fait un ensemble cohérent de comportements en relation avec des valeurs et une culture. (...)
Document type :
Reports
Complete list of metadatas

https://hal-lara.archives-ouvertes.fr/hal-02185190
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Tuesday, July 16, 2019 - 2:49:31 PM
Last modification on : Thursday, July 18, 2019 - 1:30:31 AM

File

XX_CNE-LIPSOR_000994.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02185190, version 1

Collections

LARA | CNRS | PSL

Citation

Claude Evin, Denise Cacheux, Guy Roustang, Michel Gaspard, Josiane Chatellet, et al.. Comment vivrons-nous demain ?. [Rapport de recherche] Centre national de l'entrepreneuriat(CNE); Commissariat général du plan. 1983, pp.186 feuilles, tableaux. ⟨hal-02185190⟩

Share

Metrics

Record views

12

Files downloads

9