Pratiques et usages dans trois espaces verts publics de Lyon : étude comparative

Résumé : Le rapport d’étude compare les pratiques et les usages des visiteurs à l’intérieur de trois espaces verts situés dans le premier et le quatrième arrondissement de la ville de Lyon. L’étude se propose d’établir dans quelle mesure un style paysager ou un équipement spécifique – la présence d’arbres remarquables, une pelouse autorisée, une aire de jeux – interviennent ou non sur la fréquentation d’un square public ? Les investigations de terrain ont été réalisées durant une semaine complète, du lundi 28 mai au dimanche 3 juin 2001, et par beau temps. Elles ont consisté à noter les allées et venues des usagers et à consigner les pratiques et les usages observés (méthode passive), sans mener d’entretiens ni conduire d’enquêtes de satisfaction auprès des visiteurs. Cette étude montre que les espaces verts témoins sont des lieux plus ou moins animés qui présentent des différences sensibles en matière d’appropriation du public. • Les squares sont majoritairement fréquentés par les mères accompagnées d’enfants, notamment en fin d’après-midi durant la tranche horaire 16h00 – 18h30, c’est-à-dire après la sortie des classes primaires. • La présence d’une aire collective de jeux a pour effet de transformer l’espace vert en une cour de récréation. Les autres usages potentiels qui ne relèvent pas d’une activité ludique sont marginalisés, y compris pendant les heures creuses. • Un square dont le style paysager se confond avec un parc résidentiel d’une ancienne propriété bourgeoise attire un public plus large qu’un square de conception simple et rustique. Les activités pratiquées sont moins mono-fonctionnelles et plus éclectiques. Le square « résidentiel » accueille toutes les classes d’âge ; il est très prisé des collégiens et des lycéens. Les squares sont à la fois des espaces publics, ouverts à tous, et des espaces privés, intimes et familiers, dans lesquels les riverains viennent se détendre, jouer, manger, lire, discuter. Ce sont des espaces hybrides. Les visiteurs sont composés « de têtes connues » se réunissant en petits groupes constitués - locataires d’une résidence, voisins de palier, camarades de classe, collègues de bureau - , selon des liens de voisinage et d’appartenance à une même tranche d’âge : enfants, mères de famille, retraités.
Document type :
Reports
Complete list of metadatas

Cited literature [19 references]  Display  Hide  Download

https://hal-lara.archives-ouvertes.fr/hal-02150418
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, June 7, 2019 - 11:41:15 AM
Last modification on : Thursday, June 13, 2019 - 1:24:30 AM

File

40668CO.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02150418, version 1

Collections

Citation

Christiane Alonso, Emmanuel Boutefeu, Nicolas Wiplier. Pratiques et usages dans trois espaces verts publics de Lyon : étude comparative. [Rapport de recherche] Centre d'études sur les réseaux, les transports, l'urbanisme et les constructions publiques (CERTU). 2002, 40 p., photos, figures, graphiques, 18 références bibliographiques. ⟨hal-02150418⟩

Share

Metrics

Record views

14

Files downloads

21