Cancer : approche méthodologique du lien avec l'environnement

Résumé : L’augmentation de l’incidence des cancers en France entre 1980 et 2000 estestimée à environ 60 %. Cette augmentation est due en partie au vieillissementde la population ; mais lorsque ce taux d’incidence est standardisé surl’âge, il reste une augmentation de 30 % de l’incidence des cancers en France.De nombreux facteurs peuvent expliquer cette augmentation : un meilleurdiagnostic, une surveillance de la population plus efficace ou bien unesusceptibilité plus importante à développer la pathologie. Pour comprendrel’évolution de l’augmentation des cas de cancer et pour analyser l’influencerespective des différents facteurs, il est essentiel d’observer la tendance del’incidence par localisation tumorale.Chez les enfants et adolescents, les données européennes de la base ACCIS(Automated childhood cancer information system) indiquent une augmentationde l’incidence depuis les années 1970 avec une accélération de la tendance.Les données américaines rapportent également une augmentation de l’incidencedes cancers de l’enfant semblable à celle de l’adulte (environ 25 %) àpartir de 1975 avec une stabilisation depuis 1990. En France, les donnéesdisponibles à partir des registres régionaux sur la période 1990-1999 nemontrent pas d’augmentation de l’incidence des cancers de l’enfant.Dans la population européenne, environ 1 % des cancers touchent lespatients de moins de 20 ans. Cette fréquence peu élevée rend difficile l’étudedes facteurs de risque. Cette difficulté est accentuée par le fait que beaucoupde types de tumeurs sont spécifiques de l’enfant.Au début des années 2000, les cancers sont la première cause de mortalitédans la population masculine en France et la deuxième cause dans la populationféminine après les maladies cardiovasculaires. Le cancer du poumon chezl’homme et le cancer du sein chez la femme sont respectivement la cause duplus grand nombre de décès.L’analyse des données de la mortalité par cancer dans l’Union Européenne(UE) permet de caractériser la situation de la France. Toutes localisationsconfondues, le taux de décès par cancer est plus élevé en France pour leshommes que dans les autres pays. Le cancer du poumon contribue pourenviron 30 % à l’ensemble de la mortalité par cancer chez les hommes enEurope. L’analyse des données européennes devrait également permettre demettre « indirectement » en évidence la disparité des facteurs de risque et despratiques de prévention.
Type de document :
Rapport
[Rapport de recherche] Institut national de la santé et de la recherche médicale(INSERM). 2005, 96 p
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [86 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-lara.archives-ouvertes.fr/hal-01571691
Contributeur : Colette Orange <>
Soumis le : jeudi 3 août 2017 - 13:30:30
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:33

Fichier

INSERM_2005_cancer.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01571691, version 1

Citation

Denis Bard, Robert Barouki, Simone Benhamou, Jacques Bénichou, Jacqueline Clavel, et al.. Cancer : approche méthodologique du lien avec l'environnement. [Rapport de recherche] Institut national de la santé et de la recherche médicale(INSERM). 2005, 96 p. 〈hal-01571691〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

141

Téléchargements de fichiers

51