Santé des 14-20 ans de la protection judiciaire de la jeunesse (Secteur public) sept ans après

Résumé : Qu’est ce la PJJ ?La Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) est un service de l'Etat, Ministère de la Justice.Sa mission est d’assurer la mise en œuvre des mesures prises par les magistrats à l'égard desmineurs et jeunes majeurs en application des textes relatifs à l'enfance délinquante (ordonnance du 2Février 1945) ou à l’enfance en danger ( article 375 du code civil assistance éducative). La PJJ s’occupedonc de jeunes, qui, de par leur entourage familial ou/et de par leur propre comportement, sont « à hautrisque », en regard des jeunes de la population générale.Les mesures prononcées sont extrêmement diverses (mesures d'investigation, mesures d'éducationen milieu ouvert ou de placement en établissement, mesure de liberté surveillée, de réparation…) et dedurée variable (de quelques jours à plusieurs mois). L'exercice de ces mesures consiste en une actionéducative auprès des jeunes afin de les aider à surmonter leurs difficultés personnelles….Les services du secteur public et du secteur associatif habilité assurent », 156 835 mesures au 31décembre 2003, dont 75% au titre de « l’enfance en danger », 22% de « l’enfance délinquante » et 3% dela « protection des jeunes majeurs ».La santé des jeunes sous protection judiciaire, pourquoi une enquête spécifique ?La majorité des enquêtes épidémiologiques concernant la santé globale1 portant sur de largeséchantillons (au moins 2 000 par âge exact) d’adolescents a été effectué en milieu scolaire (voir enquêtesINSERM et ESPAD).Quant aux jeunes pris en charge par des institutions spécialisées (hospitalisation de longue duréepour des raisons somatiques ou psychiatriques, mise sous tutelle judiciaire, prisonniers, …), les enquêtesen population générale permettent rarement de les étudier. En effet, trop peu nombreux, il faudrait deséchantillons très importants pour pouvoir les isoler (et étudier) comme sous-groupe significatif. A titred’exemple, comme les jeunes sous protection judiciaire représentent environ 0.5% de la populationgénérale juvénile 13-20 ans, il faudrait interroger un échantillon de 40 000 sujets de cet âge pour obtenirun échantillon de 200 jeunes PJJ. D’où la nécessité de compléter les enquêtes « en population » par desenquêtes auprès d’échantillons « cliniques », c’est-à-dire recrutés dans le cadre d’une prise en chargespécifique. La PJJ assure une de ces prises en charge spécifique de sujets en grande difficulté. L’intérêt d’une étude épidémiologique auprès de cette population est double. D’abord, de mieuxconnaître la santé d’une population connue essentiellement sous l’angle social et judiciaire, rarement sousl’angle de leur santé au sens large du terme (incluant les aspects somatiques, psychologiques, scolaires etsociaux). Ensuite, d’obtenir un échantillon d’une taille suffisante pour permettre des analyses sur dessous-groupes spécifiques (par âge, par sexe, …). Mais l’intérêt de la recherche actuelle est de permettreune comparaison de ces jeunes PJJ avec la population générale scolaire. Décrire les jeunes PJJ seuls, sanspouvoir les référer à des « témoins », n’a que peu d’intérêt pour un épidémiologiste. En effet, leursspécificités (autant au niveau de la prévalence des troubles et conduites qu’au niveau des facteurs qui ysont associés) ne peuvent émerger qu’à la suite d’une comparaison avec ceux qui, du même âge et dumême sexe, ne sont pas pris en charge par le système judiciaire.
Type de document :
Rapport
[Rapport de recherche] Institut national de la santé et de la recherche médicale(INSERM). 2005, 209 p., graphiques, tableaux, références bibliographiques disséminées
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [1 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-lara.archives-ouvertes.fr/hal-01570683
Contributeur : Colette Orange <>
Soumis le : lundi 31 juillet 2017 - 14:24:22
Dernière modification le : vendredi 25 mai 2018 - 01:01:19

Fichier

INSERM_Rapport_mchoquet_oct200...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01570683, version 1

Collections

Citation

Marie Choquet, Christine Hassler, Delphine Morin, Dominique Cazier, Dominique Dray, et al.. Santé des 14-20 ans de la protection judiciaire de la jeunesse (Secteur public) sept ans après. [Rapport de recherche] Institut national de la santé et de la recherche médicale(INSERM). 2005, 209 p., graphiques, tableaux, références bibliographiques disséminées. 〈hal-01570683〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

79

Téléchargements de fichiers

58