Enquête nationale périnatale 2003 : situation en 2003 et évolution depuis 1998

Résumé : Des Enquêtes Nationales Périnatales sont réalisées à intervalle régulier poursuivre l’évolution des principaux indicateurs de santé et de pratiques médicales, aider àl’évaluation et à la décision des actions de santé, et répondre à des questions qui seposent à un moment donné.Ces enquêtes portent sur la totalité des naissances d’enfants nés vivants ou mortnéssurvenues pendant une semaine, si la naissance a eu lieu après au moins 22semaines d’aménorrhée ou si l’enfant pesait au moins 500 grammes. Les informationssont recueillies à partir du dossier médical des maternités et d’un interrogatoire desfemmes en suites de couches.L’enquête de 2003 a eu lieu en octobre. L’échantillon comprenait 15 378 enfants dont14 737 en métropole et 641 dans les Départements d’Outre-Mer (DOM).Les évolutions les plus marquantes par rapport à l’Enquête Nationale Périnatale de1998 sont les suivantes :- La situation socio-démographique des femmes a évolué dans un sens positif, du faitde l’augmentation de leur niveau d’études et de leur taux d’activité. De plus laconsommation de tabac a légèrement diminué. D’autres aspects sont moinsfavorables : le décalage des naissances vers un âge maternel plus élevé estinquiétant dans la mesure où les risques pour l’enfant et la mère augmentent demanière sensible avec l’âge.- La surveillance prénatale a augmenté en termes de nombre de consultations etd’échographies. Cette évolution s’est faite sans accroissement des hospitalisations.Le taux de couverture des examens de dépistage du VIH et du risque de trisomie 21a augmenté, traduisant une meilleure application des recommandations et de laréglementation. La diffusion des examens de dépistage pour la trisomie 21 s’estfaite sans augmentation du taux d’amniocentèse, traduisant peut-être une meilleureprise en compte du niveau de risque des femmes.- Les accouchements ont lieu plus souvent en secteur public et surtout dans desservices de très grande taille, ce qui est le résultat des fermetures et des fusions dematernités.- Le taux de césarienne a augmenté entre les deux enquêtes. Cette évolution porteuniquement sur les premières césariennes et les césariennes avant travail ; elle estparticulièrement sensible en cas d’accouchement avant terme ou de naissance de jumeaux. Ceci semble traduire une attitude de précaution a priori, plus grande enprésence de risques élevés pour l’enfant et la mère.- La réduction de la douleur par une péridurale est devenue beaucoup plus fréquenteet au total les trois quarts des femmes ont accouché avec une péridurale ou unerachianesthésie.- Les taux de prématurité et d’enfant de poids inférieur à 2500 grammes ont tendanceà augmenter de manière continue depuis 1995 parmi les enfants vivants uniques ;cette tendance est significative pour le poids, et à la limite de la signification pour laprématurité. Ceci montre toute l’importance d’enquêtes régulières selon une mêmeméthodologie pour suivre sur le long terme des indicateurs ayant une évolution lenteet persistante.Des thèmes particuliers abordés pour la première fois ou plus développés dans l’enquêtede 2003 permettent de faire le point sur certaines questions.- Plusieurs indicateurs de santé ont pu être estimés en population générale et lesvaleurs obtenues vont pouvoir servir de référence : ceci est le cas pour le délainécessaire pour concevoir ou certaines complications, comme les rupturesprématurées des membranes ou les hypertensions gravidiques.- Le gynécologue obstétricien est la personne la plus souvent consultée pendant lagrossesse. Le généraliste joue un rôle surtout pour la déclaration de la grossesse.La contribution des sages-femmes est relativement modeste par rapport à leuractivité au moment de l’accouchement. Le rôle respectif des différentsprofessionnels pendant la grossesse aurait besoin d’être surveillé dans l’avenirpour savoir comment se fait l’adaptation aux pénuries de professionnels.- Il semble exister des tensions dans la prise en charge des femmes à l’intérieur decertaines maternités. Les maternités de niveau élevé ou de grande taille déclarentplus souvent que les autres maternités des difficultés pour accueillir les femmespour l’accouchement, assurer la surveillance prénatale pour toutes les femmes, etoffrir une préparation à la naissance à toutes les femmes qui le souhaitent.Parallèlement, en 2003, on observe un nombre plus élevé de sorties précoces ensuites de couches dans les maternités de grande taille ou de niveau III que dansles autres maternités. De plus on constate, parmi l’ensemble des femmes qui ontaccouché, une dégradation entre 1998 et 2003 de certains indicateurs de laqualité de la prévention : le nombre de femmes qui n’ont jamais consulté l’équipede la maternité ou qui n’ont pas eu de préparation à la naissance a en effetlégèrement augmenté alors que, dans le passé, l’évolution était très nettement ensens inverse. Il existe de fortes disparités entre grandes régions, en ce qui concerne les facteursde risque, les comportements de prévention et les interventions médicales. Desdifférences particulièrement grandes sont observées entre les DOM et la métropole ; parexemple le taux de prématurité est environ deux fois plus élevé qu’en métropole.Cette enquête a permis d’obtenir des données de bonne qualité, très utiles poursuivre l’évolution de la santé et répondre à certaines questions. Il serait donc souhaitablede répéter cette enquête, en suivant la même organisation, notamment en maintenant unlien avec le système de recueil des certificats de santé du 8ème jour. Par rapport auxautres sources de données nationales existantes, elle présente deux avantages majeurspour informer sur la situation périnatale. D’une part l’interrogatoire des femmes permet debien connaître leurs caractéristiques sociodémographiques, le contenu de la surveillanceprénatale et les comportements préventifs. D’autre part il est possible d’introduire desnouvelles questions pour chaque enquête et disposer ainsi d’informations particulièrespour les problèmes de santé qui sont soulevés à un moment donné.
Type de document :
Rapport
[Rapport de recherche] Institut national de la santé et de la recherche médicale(INSERM). 2003, 51 p., bibliographie
Liste complète des métadonnées

https://hal-lara.archives-ouvertes.fr/hal-01570664
Contributeur : Colette Orange <>
Soumis le : lundi 31 juillet 2017 - 14:23:36
Dernière modification le : mercredi 21 mars 2018 - 18:57:24

Fichier

INSERM_enquete.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01570664, version 1

Collections

Citation

Béatrice Blondel, Karine Supernant, Christiane Du Mazaubrun, Gérard Breart. Enquête nationale périnatale 2003 : situation en 2003 et évolution depuis 1998. [Rapport de recherche] Institut national de la santé et de la recherche médicale(INSERM). 2003, 51 p., bibliographie. 〈hal-01570664〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

81

Téléchargements de fichiers

139