Maladies parodontales : thérapeutiques et prévention

Résumé : Les dents, comparables à la partie visible de l'iceberg, sont l'objet de multiples soins etattentions, mais malheureusement il n'en va pas de même du parodonte, leur point d'ancrage etsoutien indispensable. Quoi de plus banal en effet qu'un saignement survenant lors dubrossage quotidien ? Il ne déclenche bien souvent aucune inquiétude ni demande deconsultation. Il s'agit pourtant là d'un des signes cliniques les plus évidents de la « maladieparodontale » (recouvrant en réalité un ensemble de pathologies complexe et multiformedésigné par le terme de « parodontopathies ») qui affecte, à des degrés divers, pratiquement90 % de la population en France dans toutes les tranches d'âge et cause la perte de 30 à 40 %des dents.Si l'étiologie infectieuse des parodontopathies ne fait aucun doute, il est encore difficileaujourd'hui d'attribuer un rôle déterminant à un germe précis en raison de la richesse de laflore buccale et de la complexité des réponses inflammatoires face à l'agression.L'antibiothérapie simple ou composée est donc d'une efficacité limitée elles perspectives d'uneprotection par voie vaccinale classique, encore lointaines. Quels sont actuellement le ou leschoix thérapeutiques et leur prise en charge ?Afin de faire le point sur les modalités de traitements et leur suivi, sur les stratégies deprévention et de prise en charge des maladies parodontales, la Mutuelle générale del'éducation nationale a demandé à l'INSERM de mener une expertise collective. Un groupeinternational pluridisciplinaire, composé d'une vingtaine d'experts, cliniciens, universitaires etchercheurs spécialisés dans les domaines allant de l'immunologie la plus fondamentale àl'économie de la santé, a analysé plus de 2 000 publications de la littérature internationalepertinente des cinq dernières années.Face à ce véritable problème de santé publique deux types de réponse sont possibles: enpriorité, la prévention sous toutes ses formes puis, lorsque la maladie est déclarée, le recours àl'arsenal des thérapeutiques les mieux adaptées aux différentes formes de parodontites et auniveau de destruction du parodonte. Mais il faut souligner que la protection des résultatsacquis au prix des techniques les plus performantes est complètement dépendante d'un étroitpartenariat entre la patient et le spécialiste dans le cadre d'un protocole très élaboré demaintenance, déjà fonctionnel dans certains pays européens. Voici donc les trois maître-motsde la lutte contre ces maladies.
Type de document :
Rapport
[Rapport de recherche] Institut national de la santé et de la recherche médicale(INSERM). 1999, 256 p., figures, tableaux
Liste complète des métadonnées

https://hal-lara.archives-ouvertes.fr/hal-01570658
Contributeur : Colette Orange <>
Soumis le : lundi 31 juillet 2017 - 14:23:20
Dernière modification le : samedi 17 mars 2018 - 01:06:01

Fichier

INSERM_1999_parodont.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01570658, version 1

Collections

Citation

Michel Goldberg, Jean-Luc Ardouin, Yann Barrandon, Jean-Pierre Bernimoulin, Martine Bonnaure-Mallet, et al.. Maladies parodontales : thérapeutiques et prévention. [Rapport de recherche] Institut national de la santé et de la recherche médicale(INSERM). 1999, 256 p., figures, tableaux. 〈hal-01570658〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

179

Téléchargements de fichiers

6167