Maladies émergentes et réémergentes chez l'homme : concepts, facteurs d'émergence, alertes, riposte mondiale

Résumé : Les termes de maladie émergente et maladie réémergente correspondent à des notions floues, dont le cadre peut toutefois être précisé. Les professionnels comme le grand public utilisent ces concepts et les éclairent à leur façon.Une maladie émergente est une maladie dont l’incidence réelle augmente de manièresignificative, dans une population donnée, d’une région donnée, par rapport à la situation habituelle de cette maladie.Les maladies émergentes chez l’homme seraient des zoonoses dans plus de 60 à 70 % des cas. Les zoonoses sont des « maladies et infections qui se transmettent naturellement des animaux vertébrés à l’homme et réciproquement ». Les termes anthropozoonose et zooanthroponose, que l'on rencontre parfois pour désigner le sens de la transmission ne sont guère utilisés. Un nombre considérable d’espèces animales, sauvages ou d’élevage, d’agents pathogènes, toujours mieux différenciés, sont les acteurs connus de l’écologie des maladies transmissibles à l’homme, hommeindissociable de son écosystème.Depuis les années 1980, des dizaines de microorganismes pathogènes nouveaux ont été isolés,des dizaines d’épidémies ont émergé ou réémergé. Ces événements ont été plus ou moins médiatisés, selon la nature de l’agent (nouveau ou connu) et le territoire atteint : pays riches ayant une communication efficace ou pays pauvres où les maladies sont dites négligées. Nous devonsfaire de cette décennie la décennie des vaccins, a déclaré un célèbre donateur au Forum économique de Davos en janvier 2010. Les infections pour lesquelles il n’existe aucun traitement, ni vaccin, ou bien dont les thérapies sont anciennes et toxiques, bénéficient d’un vaste programme del’OMS depuis fin 2006.Le caractère universel des maladies émergentes avait incité les décideurs à réorganiser certaines grandes institutions, comme les organisations mondiales de la santé humaine et animale (OMS et OIE4). Des réseaux internationaux les signalent selon les procédures d’un nouveau règlementsanitaire mondial, entré en vigueur en 2007. Ce dernier fut évalué en avril 2010.La veille microbiologique progresse et pourrait même permettre un jour d’anticiper un événement épidémique. La crainte de l’émergence d’un risque biologique intentionnel est moins médiatiséequ’elle ne l’a été au début des années 2000. La pandémie de grippe A H1N1v (v pour nouveauvariant) a confirmé les dispositions de riposte.Des chercheurs de tous horizons ont tenté pour la première fois en 2008 de construire une carte prédictive localisant les futures zones géographiques sensibles. Ils préconisaient une réallocation des ressources pour une surveillance intelligente en Afrique tropicale, en Amérique latine et en Asie.Le nouveau virus grippal Influenzavirus A H1N1v aurait pris naissance au Mexique.Les virologues constataient en 2006 : « La prédiction reste l’un des exercices scientifiques les plusdifficiles ».
Type de document :
Rapport
[Rapport de recherche] Institut de l'Information Scientifique et Technique (INIST-CNRS). 2010, 89 p., tableaux, 275 références bibliographiques
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [148 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-lara.archives-ouvertes.fr/hal-01456816
Contributeur : Colette Orange <>
Soumis le : lundi 6 février 2017 - 08:45:36
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:34
Document(s) archivé(s) le : dimanche 7 mai 2017 - 12:30:23

Fichier

INIST_MaladiesEmergentesMAJAvr...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01456816, version 1

Collections

Citation

Hélène Fagherazzi-Pagel. Maladies émergentes et réémergentes chez l'homme : concepts, facteurs d'émergence, alertes, riposte mondiale. [Rapport de recherche] Institut de l'Information Scientifique et Technique (INIST-CNRS). 2010, 89 p., tableaux, 275 références bibliographiques. 〈hal-01456816〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

212

Téléchargements de fichiers

1285