Retrospective and prospective study of the evolution of APC costs and electronic subscriptions for French institutions - Archive ouverte HAL Access content directly
Reports Year : 2022

Retrospective and prospective study of the evolution of APC costs and electronic subscriptions for French institutions

Etude rétrospective et prospective sur l'évolution des coûts d'APC et d'abonnement aux ressources électroniques pour les institutions françaises

(1) , (1) , (2)
1
2
Antoine Blanchard
Diane Thierry
  • Function : Author

Abstract

A journal article dataset has been developed with metadata of articles by France-based authors in the period 2013-2020. The purpose of this dataset was to form a basis for the retrospective and prospective analyses of the total costs of APCs paid by French institutions. APCs are the article processing charges (APCs) that researchers must pay to have their articles published in some open access journals. The main results of the retrospective analysis of the dataset regarding the numbers of APC-paid articles with a France-based corresponding author: - the total cost of APCs has tripled in the period 2013-2020. The major driver is the growth of articles in Gold OA journals, i.e. fully open access journals with APCs (without this growth, the APC cost would have been multiplied by 1,69 instead of 3) - the journal publishers and dissemination platforms have been categorised in four tiers, each publishing between 20% and 32% of all articles with a French co-author in 2020: tier 1 with the top publisher (Elsevier), tier 2 with three publishers, tier 3 with 16 publishers and tier 4 with the long tail of publishers (n=1995). The highest growth rate of APC-paid articles by France-based corresponding authors is seen in journals published by tier 2 publishers (Springer Nature, Wiley and MDPI) - more than three quarters of the APC-paid articles by France-based corresponding authors are in the fields of biology and medical research. The main observation regarding the price evolution of the APCs is that the APC-level for HybridOA articles started in 2013 at a high level (2 453 € in average) but have been stable over the years with 2 488 € in average in 2020. The APC-level for articles in Gold journals started considerably lower with an average APC in 2013 of 1 395 €. However, a rapid increase in the level of APCs for Gold OA articles has been observed, with an average APC of 1 745 € in 2020. This has led to a calculation of the total cost of APCs paid by French institutions between 2013 and 2020. In addition to the above-mentioned article dataset, 2019 and 2020 data from the ERE survey by Couperin (the national consortium of research performing organizations that negotiates with publishers the prices and conditions of access to research publications for the benefit of its members) were analysed in order to assess the total subscription costs of journal packages for French institutions. This data was compiled in Microsoft Power BI with additional information about the categories of the products, the publisher tiers, and the respondents to both surveys. This resulted in an estimate of ca. 87,5 M€ for the total expenditure on journal packages by all Couperin members in 2020. An analysis by Couperin of the ERE surveys 2014-2021 showed that the price increases per year in this period varied between -1,95% and +7,22% with an average price increase of 1,76% per year. The evolution of the total journal subscription costs based on this average annual growth rate results in an estimated 97,5 M€ in 2030. Using known and trusted data from our dataset (i.e. excluding articles for which the country of the corresponding author could not be determined, or whose APC price could not be precisely estimated), we developed mixed-effects models of APC prices as a function of other articles’ features. These models were used to predict the evolution of the total cost of APCs for the period 2021-2030, in various situations,: - under the assumption of continuing and unchanged trends. The predicted cost of APCs in 2030 is 50,6 M€, whereas the total expenditure on journal subscriptions would be 97,5 M€ - for a scenario with an acceleration towards Gold OA, the predicted cost of APCs in 2030 is 68,7 M€; - and for a scenario with increase of Green OA and a transition from HybridOA towards Gold, the predicted cost of APCs in 2030 is 38,5 M€. Finally, a situation was simulated where 90% of all articles by France-based corresponding authors would be Gold OA (and 10% would be published in Diamond OA journals) in order to assess the cost ceiling of such a 100% open access situation. In this case the predicted cost of APCs in 2030 is 168,7 M€.
Un jeu de données sur les articles de périodiques a été construit, contenant les métadonnées des articles publiés par des auteurs affiliés en France sur la période 2013-2020, afin de servir de base à une analyse rétrospective et prospective du coût total des APC pour les institutions françaises. Les APC (article processing charges) sont les frais de publication que les chercheurs doivent payer à certaines revues pour que leurs articles soient publiés en libre accès. À partir de ce jeu de données, l’étude rétrospective du nombre d’articles avec APC et auteur correspondant affilié en France a permis d’obtenir plusieurs résultats principaux : - le coût des APC triple sur la période 2013-2020, ce qui est dû principalement à la croissance du nombre d’articles gold open access (sans cette croissance, le coût aurait été multiplié par 1,69 au lieu d’être multiplié par 3) - les éditeurs et plateformes de diffusion des périodiques ont été groupés en quatre catégories, représentant chacune entre 20 et 32 % des articles du baromètre de la science ouverte en 2020 : la classe 1 comprend l’éditeur le plus représenté (Elsevier), la classe 2 comprend trois éditeurs, la classe 3 comprend 16 éditeurs et la classe 4 comprend la longue traîne des éditeurs (n = 1995). Le plus gros taux de croissance des articles avec APC et auteur correspondant affilié en France est observé dans la classe 2 (Springer Nature, Wiley et MDPI) - plus de trois quarts des articles avec APC et auteur correspondant affilié en France concernent la biologie et la recherche médicale. L’observation principale concernant l’évolution du prix des APC est que le niveau de prix pour les revues hybrides s’établit en 2013 à un niveau élevé (2 453 € en moyenne) mais est stable au cours du temps pour atteindre une moyenne de 2 488 € en 2020. Le niveau de prix pour les revues gold s’établit en 2013 à un niveau significativement plus faible avec un APC moyen de 1 395 €. Cependant, il croît très vite pour atteindre 1 745 € en 2020. Nous avons également pu calculer le coût des APC pour les institutions françaises entre 2013 et 2020. Le consortium Couperin, réseau de négociation et d’expertise des ressources documentaires électroniques, a également fourni les données 2019 et 2020 de l’enquête ERE relative au coût des abonnements électroniques pour les institutions françaises membres de Couperin. Ces données ont été traitées avec Microsoft Power BI et croisées avec les catégories des ressources, les catégories d’éditeurs et plateformes de diffusion, et les répondants à chacune des deux éditions de l’enquête. Cette analyse a permis d’estimer à environ 87,5 M€ la dépense d’abonnements aux périodiques en 2020. En outre, une analyse par Couperin des années 2014-2021 de l’enquête ERE a montré que la variation de prix sur la période s’est située entre -1,95% et +7,22% par an, avec une augmentation de prix moyenne de 1,76 % par an. À partir de ce taux de croissance moyen, nous estimons que les abonnements électroniques s’élèveront à 97,5 M€ en 2030. En utilisant les données de confiance sur les articles (c’est-à-dire en ne retenant pas les articles pour lesquels le pays d’affiliation de l’auteur correspondant n’a pas pu être déterminé, ni ceux dont le montant des APC n’a pas pu être estimé avec suffisamment de certitude), nous avons établi des modèles mixtes du prix des APC en fonction des autres métadonnées des articles. Ce modèle a permis de prédire l’évolution du coût des APC entre 2021 et 2030 dans plusieurs situations : - sous l’hypothèse d’une évolution à l’identique des tendances observées. Le coût prédit des APC est alors de 50,6 M€ en 2030, tandis que les dépenses d’abonnement aux périodiques électroniques s’établiraient à 97,5 M€ ; - dans un scénario d’accélération vers le gold open access où la hausse de la part d’articles Gold et la hausse des montants d’APC s’emballent. Le coût prédit des APC s’établit alors à 68,7 M€ en 2030 ; - dans un scénario de hausse du libre accès green et transition du libre accès hybride vers gold. Le coût prédit des APC est alors à 38,5 M€. Enfin, nous avons simulé le plafond en prenant une hypothèse d’école: il s’agit du montant d’APC qui serait payé si tous les articles d’auteurs correspondants affiliés en France étaient publiés dans des revues en libre accès (répartis entre 10% de revues diamant et 90% de revues gold). Le coût prédit s’élève alors à 168,7 M€.
Fichier principal
Vignette du fichier
APC_Cost_France_Final_Report.pdf (11.4 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution

Dates and versions

hal-03909068 , version 1 (21-12-2022)

Licence

Attribution - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Antoine Blanchard, Diane Thierry, Maurits van der Graaf. Retrospective and prospective study of the evolution of APC costs and electronic subscriptions for French institutions. Comité pour la science ouverte. 2022. ⟨hal-03909068⟩
0 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More