Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

De Brasilia à Buenos Aires, la circulation transnationale d'un programme socioculturel

Résumé : Cette communication vise à analyser comment un programme d'action publique brésilien a circulé, à partir du milieu des années 2000, du Brésil vers de nombreux pays d'Amérique latine, par le biais de rencontres entre des organisations socioculturelles et des acteurs institutionnels nationaux et internationaux. Le programme Cultura Viva (culture vive) est lancé en 2004 par Célio Turino et Giberto Gil, alors ministre de la Culture dans le gouvernement d'Inacio « Lula » Da Silva. Adopté en 2011 en Argentine, il est également mis en oeuvre au Pérou, au Costa Rica, au Salvador et en Uruguay, mais aussi au niveau municipal à Medellín (Colombie) ou Lima (Pérou). L'idée du programme part de l'opposition du parti des agent.e.s du ministère et de Célio Turino à la création de 70 majestueux centres culturels dans des quartiers populaires du pays. En partant d'un argument financier, C. Turino convainc le Président Lula, très favorable à ce projet, qu'au lieu d'apporter de la haute culture à prix fort dans ces quartiers, cet argent doit être investi dans une « action culturelle qui parte de la société, qui agisse dans ce territoire pour cette communauté »1. Les destinataires de cette politique sont clairement identifiées : « les populations à bas revenus et toutes personnes développant « des actions dans le combat envers l'exclusion sociale et culturelle »2. Cultura viva vise à l'empowerment d'organisations socioculturelles communautairesmédias de quartier, centres culturels de quartier, associations de théâtre amateur, soupes populaires, etc.baptisées Pontos de Cultura [points de culture]3 en les finançant et en les mettant en réseau. À travers quels acteurs, réseaux et scènes nationales et transnationales ce programme at -il circulé de Brasilia à Buenos Aires en passant par plusieurs villes et pays du sous-continent ? Faut-il parler de transferts et d'importation ou au contraire d'hybridation et de réinterprétation ? Après un bref état de l'art sur les transferts et la circulation de l'action publique, nous nous intéresserons aux multiples acteurs et aux scènes de cette circulation transnationale d'action publique (1) puis à la mise en oeuvre du programme Puntos de Cultura en Argentine4 en soulignant les éléments importés et les innovations (2).
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03069236
Contributor : Elodie Bordat-Chauvin Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, December 15, 2020 - 4:42:34 PM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 7:28:43 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, March 16, 2021 - 8:05:59 PM

File

De Brasilia a Buenos Aires, co...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03069236, version 1

Collections

Citation

Elodie Bordat-Chauvin. De Brasilia à Buenos Aires, la circulation transnationale d'un programme socioculturel. Transferts, Exports-imports, Circulations. Quels paradigmespour la science politique ?, Dec 2020, Lille, France. ⟨hal-03069236⟩

Share

Metrics

Record views

81

Files downloads

70