Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation

 

 Archives environnementales : rétro-observation & modélisation

 

L'objectif de l'équipe est d'évaluer l’effet des changements globaux sur la trajectoire des éco-anthropo-systèmes :

  • Reconstitutions multi-proxies et multi-archives
  • Suivi environnemental : modalités d’enregistrement des archives naturelles, réseau multi-capteurs pour le suivi actuel des hydrosystèmes, mesures par vidéos
  • Développement et calibration de nouveaux indicateurs pour atteindre une description juste et précise des éco-anthropo-systèmes du passé
  • Interaction entre sociétés du passé et environnement : artefacts, géomorphologie, pratiques (culturelles, agropastorales, …), impacts, climat, faune-flore
  • Modélisation du fonctionnement et des évolutions passées et futures des hydrosystèmes naturels et anthropisés de montagne

Des archives naturelles continentales :
Indicateurs : Toute formation géologique ou biologique capable d’enregistrer des modifications du milieu naturel peut être utilisée comme « archives naturelles continentales ».
Chronologie : de l’évènement aux millions d’années : Les archives naturelles peuvent couvrir des plages temporelles allant de l’évènement à plusieurs centaines de millions d’années.
De l’action de l’homme aux changements du climat : Les modifications enregistrées représentent une grande gamme de processus : événements géodynamiques, changements de conditions climatiques planétaires ou régionaux, changements d’occupation des territoires (e.g. activité anthropique, contaminations ponctuelles ou diffuses).

Pourquoi la montagne ? Les montagnes présentent deux avantages principaux :
- Étant très sensibles aux changements climatiques et environnementaux, elles constituent un lieu à fort enjeu pour la compréhension de l’impact local du changement global.
- Comme lieux de grande géodiversité et biodiversité, les milieux de montagne recèlent de nombreux types d’archives environnementales.

Des archives spécifiques : Les travaux de l’équipe sont focalisés sur l’enregistrement des données environnementales et la résolution des informations contenues dans :
- les sédiments lacustres,
- les dépôts endokarstiques,
- les cernes d’arbre,
- les formes et les formations géomorphologiques.
Ces archives sont complémentaires et couvrent à la fois des temps différents et des processus variés.
Les études multi-archives permettent pour la période de l’Holocène, par exemple, de discuter de la part de l’Homme et du milieu (climat, écosystème) dans l’évolution des paysages. (lien pygmalion)


Vers de nouveaux indicateurs :
Afin de répondre au mieux aux questions liées à l’évolution des paysages de montagne, une part de notre activité vise le développement d’indicateurs environnementaux spécifiques (à une question ou une archive). Ce travail est menée en lien avec l’équipe « Dynamique des milieux de montagne » et aux moyens technologiques du laboratoire (plateformes métrologie et géomatériaux notamment).